Pour un design de l'éphémère.

 

ZONE AGRICOLE

2019

Une micro ferme réversible pour une agriculture locale.

Zone Agricole est une micro ferme réversible mise en location par l'association La Ceinture Verte. Cette structure associative cherche à relocaliser une agriculture de proximité dans une perspective de reconversion ou d’insertion sociale. À l’échelle d’un territoire, son but est d’implanter un réseau de fermes maraîchères en production bio qui fera naître un réseau de circuits courts.
Deux types d'exploitation sont proposées:
- Installation individuelle sur 1 à 2 ha de terrain avec un bâtiment agricole de 100m2
- Installation collective sur 2 à 4 ha de terrain avec un bâtiment agricole de 300m2

ZONE AGRICOLE, UNE FERME DE PROXIMITÉ

Ce projet nous inscrit dans une continuité historique ou plutôt à un retour à une situation antérieure d’avant l’industrialisation de l’agro-alimentaire .

En effet, au tournant du 20eme siècle se met en place une culture de proximité atour de Paris. La capitale est ceinturée par des territoires de toutes petites exploitations (moins de 2 hectares). Là on pratique une culture intensive et diversifiée (fruits, légumes, fleurs, arbres, graines de semences, champignons, bétails, lait) dont les productions ne seront jamais égalée. Plus d’un siècle plus tard le projet de la Ceinture Verte s’inscrit en miroir de cette période où l’agriculteur est sorti de son carcan pour devenir un exploitant pluridisciplinaire à l’écoute des scientifiques et des institutions publics comme privées. « Le maître maraîcher, « rural par son travail » est aussi « urbain par son habitat et son organisation corporative ». Les parcelles de petites dimensions s’imbriquent aisément dans un tissu urbain en expansion, avec lequel elles interagissent ». Ce milieu est aussi nourrir par les savoirs et savoirs faire d’une main d’œuvres des immigrations qui trouvent ici une liberté dans le nécessaire besoin d’innovation. On parle de l’Algérie, de l’Espagne de Singapour, des USA mais aussi du Brésil, de Chine, du japon.

Un autre point commun avec cette période allant de 1870 à 1930 est que ces nouveaux agriculteurs urbains habitent leur exploitation et construise eux même, souvent pour les plus précaire, leur habitation investissant pour nombre d’entre aux les architectures de l’exploitation.

Enfin, ces micro-fermes plongées au cœur de la ville donne à voir les enjeux de la culture du sol, comme ceux de la nature, et restent ainsi en conscience chez leurs contemporains. Une pédagogie directe au cœur du réel.

tous les projets

les études du Lab